Créer un site internet

Castration

Le chien et la castration

 

Il serait vain de rechercher dans la castration la solution définitive aux problèmes de fugue,

tout comme il serait abusif d'invoquer le prétendu bien-être du chien ainsi libéré d'une source

de frustration.





L'éducation correcte d'un chien permet d'adapter le comportement de ce dernier

aux contraintes d'une vie moderne dans la société humaine.

Faire procéder à la castration pour pallier une carence en matière de capacité éducative relève

du non-sens.





Sur le plan strict du comportement, un chien castré ne répondra certes pas à une stimulation

sexuelle exercée par un congénère mais il réagira tout autant à l'appel, la curiosité, l'envie de jouer,

 la crainte ou la colère.





Le chien est un animal de meute qui se plie naturellement aux exigences du dominant, y compris

dans le domaine sexuel.





Par ailleurs, la stérilisation (et pas nécessairement la castration) par les organismes de défense ou

de sauvegarde des animaux, avant leur remise à de nouveaux maîtres, est effectuée dans un but

de régulation des naissances afin de lutter contre les abandons et non pour des raisons ayant trait

au comportement de l'animal.





Restent les chiens destinés à l'assistance des personnes handicapées : La nature même des rapports

particuliers entre le maître et le chien dans ce cas précis ne permettrait pas d'obtenir avec certitude l'établissement

 d'une domination hiérarchique constante indispensables à la soumission d'un animal

entier. La raison s'impose donc ici d'elle-même : limiter le risque de les voir répondre à une

pulsion et mettre ainsi en danger la sécurité des personnes qu'ils assistent et qui

se reposent entièrement sur leur fiabilité.





Enfin, lorsqu'on acquiert un chien de race inscrit au LOF, ce n'est pas à mon sens pour l'écarter du

cheptel des reproducteurs contrôlés par la Commission d'élevage, mais généralement dans le but

de le présenter à 15 mois à l'examen de confirmation pour participer à l'amélioration et à la

pérennité de la race comme le stipulent les statuts de la F.C.I. de la S.C.C. et du Club de race.





Pour autant, reconnaissons bien entendu à chacun le droit de se déterminer sur le sujet, tout en

 espérant qu'il ne se retranche pas derrière des idées reçues pouvant s'avérer. En ce moment,

cette décision semble relever d'un effet de mode, sans justification réelle compte tenu des

 raisons majoritairement invoquées. L'étude de la répartition géographique des tenants de

cette pratique atteste qu'il s'agit d'un phénomène culturel et de société. Cette dernière pousse

 le maître à rechercher les avantages que lui apportent le chien sans en accepter les inconvénients.





Castré ou non, un chien mal éduqué sera pénible à vivre pour son maître. Bien éduqué,

en dehors de rares cas pathologiques, un chien entier fera par contre le bonheur de

sa famille sans souffrir d'aucune sorte de frustration.

Date de dernière mise à jour : 10/10/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site